dim 02/04/2017 - 07:13
Communauté Ingénieurs Formation

Technologie (22)

Articles

Technologie
22 article(s) trouvé(s)
  • Interview de Yann Teyssier (Itycom) : "Notre valeur ajoutée : être capable de positionner un curseur en fonction du besoin."

    Mis à jour le 6 mai 2014 | 792 visites | 1 recommandation | 0 commentaires
    [Point de vue] Yann Teyssier, PDG d’ITycom, revient sur le récent rachat de Qoveo : l’occasion d’exposer la stratégie de développement d’ITycom et de présenter le spectre de compétences que l’entreprise peut proposer à ses clients et prospects. 
  • Entendu à l’E-learning expo !

    Mis à jour le 4 avr 2014 | 562 visites | 0 recommandations | 0 commentaires
    [Point de vue] Le 20ème salon de Solution Ressources Humaines, qui s’est tenu à Paris le 18, 19 et 20 mars a rassemblé plus de 200 sociétés exposantes, 7000 visiteurs professionnels et plus de 4200 auditeurs aux conférences et ateliers.Au cœur de l’actualité du salon : les évolutions des marchés RH, SIRH, E-learning et Serious game (ou jeu sérieux) application informatique, réalisée à des fins autres que le simple divertissement. Il combine avec cohérence, des aspects sérieux, tels que l’enseignement, l’apprentissage, la communication, ou encore l’information, avec des ressorts ludiques et des technologies ou des savoir-faire issus du jeu vidéo. Un serious game s’appuie sur un scénario, une histoire, des règles et un habillage graphique et sonore. . En tant que concepteur pédagogique, j’étais présent au centre de l’E-learning Expo, non pas seulement pour conseiller mais aussi pour recueillir des données ou opinions, directement au contact de multiples acteurs du E-learning tels que  Meltis, Enovation solutions, Vodeclic, Operantis, Experteam, Solargames, Audace, Scio ou Nathan.Suite à ces multiples entretiens, toujours guidé par la volonté de cerner les enjeux de la formation à distance, je vous informe sur ces tendances dévoilées, futures et actuelles du marché du Digital Learning.Je vous présente mes questions et un résumé des réponses obtenues accompagnés d’un point de vue qui n’engage que moi.
  • Faut-il continuer à utiliser AICC et SCORM ?

    Mis à jour le 2 avr 2014 | 822 visites | 2 recommandations | 1 commentaire
    [Méthodes et outils] AICC Aviation Industry CBT Committee, initié en 1988, est le premier organisme, issue de l'aviation, à standardiser le dialogue entre des contenus e-learning et des plateformes de formation.Par abus de language, AICC désigne aussi le standard de communication qui s'appuie sur le document "Computer Managed Instruction (CMI) Guidelines for Interoperability".AICC est largement supporté par les LMS. et SCORM SCORM (Sharable Content Object Reference Model), produit par l'ADL, est un standard de communication entre contenus e-learning et plateformes de formation.SCORM 1.2 est la version est la plus largement supportée par les LMS.SCORM 2004 permet d'aller plus loin dans la remédiation et pour apporter des comportements spécifiques. sont les standards les plus répandus et certainement les standards les mieux décrits. Cependant de nouvelles pratiques de formation en ligne voient le jour (serious-games, mobile learning version e-learning d'un contenu de formation adaptée aux usages mobiles des apprenants : smartphone, baladeur, tablette. , social learning...) et on peut légitimement se demander si il faut continuer à utiliser AICC Aviation Industry CBT Committee, initié en 1988, est le premier organisme, issue de l'aviation, à standardiser le dialogue entre des contenus e-learning et des plateformes de formation.Par abus de language, AICC désigne aussi le standard de communication qui s'appuie sur le document "Computer Managed Instruction (CMI) Guidelines for Interoperability".AICC est largement supporté par les LMS. ou SCORM SCORM (Sharable Content Object Reference Model), produit par l'ADL, est un standard de communication entre contenus e-learning et plateformes de formation.SCORM 1.2 est la version est la plus largement supportée par les LMS.SCORM 2004 permet d'aller plus loin dans la remédiation et pour apporter des comportements spécifiques. pour les contenus e-learning ? Peut-on déjà utiliser les standards émergents ? Quid des contenus déjà en AICC Aviation Industry CBT Committee, initié en 1988, est le premier organisme, issue de l'aviation, à standardiser le dialogue entre des contenus e-learning et des plateformes de formation.Par abus de language, AICC désigne aussi le standard de communication qui s'appuie sur le document "Computer Managed Instruction (CMI) Guidelines for Interoperability".AICC est largement supporté par les LMS. ou SCORM SCORM (Sharable Content Object Reference Model), produit par l'ADL, est un standard de communication entre contenus e-learning et plateformes de formation.SCORM 1.2 est la version est la plus largement supportée par les LMS.SCORM 2004 permet d'aller plus loin dans la remédiation et pour apporter des comportements spécifiques.  avec l'arrivée des nouveaux standards ?Cet article apporte quelques réponses ... 
  • Réalité augmentée en formation : ensemble, imaginons l’avenir !

    Mis à jour le 21 fév 2014 | 430 visites | 0 recommandations | 0 commentaires
    [Point de vue] Pour faire suite à cet article de Crossmedias.fr sur l’utilisation de la réalité augmentée en formation dans le secteur du bâtiment, je vous propose d’étudier les différents champs applicatifs de cette technologie futuriste (et pourtant déjà bien réelle !). 
  • Tendances 2014

    Mis à jour le 19 fév 2014 | 783 visites | 5 recommandations | 1 commentaire
    [Tendance] En 2013, quelques tendances sont apparues ou ont été confirmées : MOOC MOOC est l'acronyme de "Massive Open Online Course". Il s'agit d'un cours en ligne sur Internet, conçu pour accueillir un grand nombre de participants.La forme la plus répandue, c’est un professeur ou une institution qui met son cours en ligne. Les étudiants inscrits au MOOC consultent des vidéos - en principe découpées en segments de 10 à 15 minutes - et interagissent avec des instructeurs et des participants dans des forums en ligne. Ce type de MOOC est appelé xMOOC.Dans un cMOOC (c pour content), ce sont les participants qui fabriquent eux-mêmes le cours (co-construction des savoirs et savoir-faire par les apprenants eux-mêmes). Les animateurs du cours établissent une liste de sujets qui sont abordés dans le cadre d'une progression, fournissent des ressources favorisant la réflexion et facilitent les interactions.Certains MOOCs prévoient des quizz qui seront évalués automatiquement, et/ou requièrent la réalisation d'une production ordiginale individuelle ou collective qui sera évaluée par les pairs ou par les instructeurs. Certains MOOCs délivrent un certificat, les examens sont alors obligatoires et il y a une note minimale pour les réussir. Le certificat peut être payant.MOOC est un terme inventé par Dave Cormier en 2008 : “Un Mooc n’est pas seulement un cours en ligne [...] c’est un évènement où des personnes qui s’intéressent à un sujet se réunissent, travaillent sur le sujet en question et en parlent de manière constructive   [...]“   , Serious Games, classe inversée, Mobile Learning version e-learning d'un contenu de formation adaptée aux usages mobiles des apprenants : smartphone, baladeur, tablette. , HTML 5...Et en 2014, quelles seront les évolutions les plus marquantes ?  Vous qui avez élaboré vos plans d'action 2014, quelles évolutions avez-vous d'ores et déjà actées ? Améliorez l'efficacité de ma boule de cristal en commentant le présent article !

Pages

11 article(s) trouvé(s)
  • Faut-il continuer à utiliser AICC et SCORM ?

    Mis à jour le 2 avr 2014 | 822 visites | 2 recommandations | 1 commentaire
    [Méthodes et outils] AICC Aviation Industry CBT Committee, initié en 1988, est le premier organisme, issue de l'aviation, à standardiser le dialogue entre des contenus e-learning et des plateformes de formation.Par abus de language, AICC désigne aussi le standard de communication qui s'appuie sur le document "Computer Managed Instruction (CMI) Guidelines for Interoperability".AICC est largement supporté par les LMS. et SCORM SCORM (Sharable Content Object Reference Model), produit par l'ADL, est un standard de communication entre contenus e-learning et plateformes de formation.SCORM 1.2 est la version est la plus largement supportée par les LMS.SCORM 2004 permet d'aller plus loin dans la remédiation et pour apporter des comportements spécifiques. sont les standards les plus répandus et certainement les standards les mieux décrits. Cependant de nouvelles pratiques de formation en ligne voient le jour (serious-games, mobile learning version e-learning d'un contenu de formation adaptée aux usages mobiles des apprenants : smartphone, baladeur, tablette. , social learning...) et on peut légitimement se demander si il faut continuer à utiliser AICC Aviation Industry CBT Committee, initié en 1988, est le premier organisme, issue de l'aviation, à standardiser le dialogue entre des contenus e-learning et des plateformes de formation.Par abus de language, AICC désigne aussi le standard de communication qui s'appuie sur le document "Computer Managed Instruction (CMI) Guidelines for Interoperability".AICC est largement supporté par les LMS. ou SCORM SCORM (Sharable Content Object Reference Model), produit par l'ADL, est un standard de communication entre contenus e-learning et plateformes de formation.SCORM 1.2 est la version est la plus largement supportée par les LMS.SCORM 2004 permet d'aller plus loin dans la remédiation et pour apporter des comportements spécifiques. pour les contenus e-learning ? Peut-on déjà utiliser les standards émergents ? Quid des contenus déjà en AICC Aviation Industry CBT Committee, initié en 1988, est le premier organisme, issue de l'aviation, à standardiser le dialogue entre des contenus e-learning et des plateformes de formation.Par abus de language, AICC désigne aussi le standard de communication qui s'appuie sur le document "Computer Managed Instruction (CMI) Guidelines for Interoperability".AICC est largement supporté par les LMS. ou SCORM SCORM (Sharable Content Object Reference Model), produit par l'ADL, est un standard de communication entre contenus e-learning et plateformes de formation.SCORM 1.2 est la version est la plus largement supportée par les LMS.SCORM 2004 permet d'aller plus loin dans la remédiation et pour apporter des comportements spécifiques.  avec l'arrivée des nouveaux standards ?Cet article apporte quelques réponses ... 
  • AICC, SCORM, LTI, Common Cartridge, Experience API, CMI-5 : qu'est-ce donc ?

    Mis à jour le 2 Jan 2014 | 1 visite | 5 recommandations | 2 commentaires
    [Méthodes et outils] AICC Aviation Industry CBT Committee, initié en 1988, est le premier organisme, issue de l'aviation, à standardiser le dialogue entre des contenus e-learning et des plateformes de formation.Par abus de language, AICC désigne aussi le standard de communication qui s'appuie sur le document "Computer Managed Instruction (CMI) Guidelines for Interoperability".AICC est largement supporté par les LMS. et SCORM SCORM (Sharable Content Object Reference Model), produit par l'ADL, est un standard de communication entre contenus e-learning et plateformes de formation.SCORM 1.2 est la version est la plus largement supportée par les LMS.SCORM 2004 permet d'aller plus loin dans la remédiation et pour apporter des comportements spécifiques. sont connues. Mais qu'en est-il de IMS LTI, IMS Common Cartridge ? Et les nouvelles normes comme Experience API Experience API, xAPI en abrégé, est une spécification récente (avril 2013) élaborée par l’ADL. Il y a d’abord eu le projet Tin Can pour recueillir le besoin et prouver le concept.Le but de Experience API est de stocker et de donner accès aux expériences de formation, incluant les nouvelles modalités pédagogiques (contenus non lancés depuis un LMS, activités collaboratives, simulations, lancement en dehors d'un navigateur web...).  et AICC Aviation Industry CBT Committee, initié en 1988, est le premier organisme, issue de l'aviation, à standardiser le dialogue entre des contenus e-learning et des plateformes de formation.Par abus de language, AICC désigne aussi le standard de communication qui s'appuie sur le document "Computer Managed Instruction (CMI) Guidelines for Interoperability".AICC est largement supporté par les LMS. CMI-5 ? Quelles normes pour quels usages ?
  • Normes AICC et SCORM : l'essentiel

    Mis à jour le 27 déc 2013 | 851 visites | 1 recommandation | 2 commentaires
    [Méthodes et outils] Les normes AICC Aviation Industry CBT Committee, initié en 1988, est le premier organisme, issue de l'aviation, à standardiser le dialogue entre des contenus e-learning et des plateformes de formation.Par abus de language, AICC désigne aussi le standard de communication qui s'appuie sur le document "Computer Managed Instruction (CMI) Guidelines for Interoperability".AICC est largement supporté par les LMS. et SCORM SCORM (Sharable Content Object Reference Model), produit par l'ADL, est un standard de communication entre contenus e-learning et plateformes de formation.SCORM 1.2 est la version est la plus largement supportée par les LMS.SCORM 2004 permet d'aller plus loin dans la remédiation et pour apporter des comportements spécifiques. sont utilisées dans le cadre de contenus délivrés par des LMS Learning Management System, Système de gestion de l'apprentissage, ou VLE pour Virtual Learning Environment. On utilise aussi les termes de plateforme e-learning, ou de plateforme d'apprentissage en ligne.C'est une application Web dédiée à la gestion des formations, ou de manière plus large à accompagner les personnes dans un processus d'apprentissage.Elle dispose de fonctionnalités de gestion des parcours, des cours, des utilisateurs, d'inscription des utilisateurs aux cours et parcours, et de fonctionnalités de reporting.Généralement, ces plateformes comportent en plus des outils de communication synchrones ou asynchrones, et d'autres outils permettant d'impliquer l'apprenant.La plupart supporte AICC et SCORM, certaines uniquement SCORM. en auto-formation. Les contenus peuvent ainsi remonter l’avancement des apprenants ces plateformes.
  • Bonnes pratiques de l’animation en classe virtuelle

    Mis à jour le 8 nov 2013 | 1 visite | 1 recommandation | 1 commentaire
    [Méthodes et outils] Cet article vous donnera quelques principes qui vous aideront à animer des classes virtuelles. Les classes virtuelles se développent de plus en plus. Elles font partie de la plupart des dispositifs de formation à distance dit mixte ou blended terme anglais désignant un parcours alternant plusieurs modalités de formation ; présentiel, distanciel synchrone (visio-conférence) et distanciel asynchrone (contenu e-learning). . Elles sont aussi une composante importante des MOOC MOOC est l'acronyme de "Massive Open Online Course". Il s'agit d'un cours en ligne sur Internet, conçu pour accueillir un grand nombre de participants.La forme la plus répandue, c’est un professeur ou une institution qui met son cours en ligne. Les étudiants inscrits au MOOC consultent des vidéos - en principe découpées en segments de 10 à 15 minutes - et interagissent avec des instructeurs et des participants dans des forums en ligne. Ce type de MOOC est appelé xMOOC.Dans un cMOOC (c pour content), ce sont les participants qui fabriquent eux-mêmes le cours (co-construction des savoirs et savoir-faire par les apprenants eux-mêmes). Les animateurs du cours établissent une liste de sujets qui sont abordés dans le cadre d'une progression, fournissent des ressources favorisant la réflexion et facilitent les interactions.Certains MOOCs prévoient des quizz qui seront évalués automatiquement, et/ou requièrent la réalisation d'une production ordiginale individuelle ou collective qui sera évaluée par les pairs ou par les instructeurs. Certains MOOCs délivrent un certificat, les examens sont alors obligatoires et il y a une note minimale pour les réussir. Le certificat peut être payant.MOOC est un terme inventé par Dave Cormier en 2008 : “Un Mooc n’est pas seulement un cours en ligne [...] c’est un évènement où des personnes qui s’intéressent à un sujet se réunissent, travaillent sur le sujet en question et en parlent de manière constructive   [...]“   .Les classes virtuelles cumulent de nombreux avantages. Comme pour la formation traditionnelle, elles permettent d’améliorer les interactions sociales entre les apprenants. Et comme le e-learning elles sont faciles d’accès et limitent les coûts de transport.Les classes virtuelles constituent donc un moyens très efficace pour compléter une formation en salle, ou encore pour compléter un module de formation à distance. Cependant les formateurs se demandent bien souvent comment maximiser l’engagement des participants et comment animer au mieux ces sessions à distance mais synchrones.Cet article s'adresse aux formateurs expérimentés désireux de se lancer dans l'aventure de la classe virtuelle. 
  • Choisir un outil auteur pour la création de vos modules e-learning - Etape 2/3 : Typologie des outils

    Mis à jour le 29 oct 2013 | 918 visites | 1 recommandation | 5 commentaires
    [Méthodes et outils] Vous avez désormais défini vos grandes orientations (Cf. Etape 1/3 : 5 questions pour orienter votre choix). Ces orientations vont vous aider à cibler une famille d'outils auteur selon la typologie présentée ci-après. Il ne vous restera plus (étape 3/3) qu'à affiner vos critères de sélection grâce à la grille que nous vous proposerons.

Pages

6 article(s) trouvé(s)
  • Interview de Yann Teyssier (Itycom) : "Notre valeur ajoutée : être capable de positionner un curseur en fonction du besoin."

    Mis à jour le 6 mai 2014 | 792 visites | 1 recommandation | 0 commentaires
    [Point de vue] Yann Teyssier, PDG d’ITycom, revient sur le récent rachat de Qoveo : l’occasion d’exposer la stratégie de développement d’ITycom et de présenter le spectre de compétences que l’entreprise peut proposer à ses clients et prospects. 
  • Entendu à l’E-learning expo !

    Mis à jour le 4 avr 2014 | 562 visites | 0 recommandations | 0 commentaires
    [Point de vue] Le 20ème salon de Solution Ressources Humaines, qui s’est tenu à Paris le 18, 19 et 20 mars a rassemblé plus de 200 sociétés exposantes, 7000 visiteurs professionnels et plus de 4200 auditeurs aux conférences et ateliers.Au cœur de l’actualité du salon : les évolutions des marchés RH, SIRH, E-learning et Serious game (ou jeu sérieux) application informatique, réalisée à des fins autres que le simple divertissement. Il combine avec cohérence, des aspects sérieux, tels que l’enseignement, l’apprentissage, la communication, ou encore l’information, avec des ressorts ludiques et des technologies ou des savoir-faire issus du jeu vidéo. Un serious game s’appuie sur un scénario, une histoire, des règles et un habillage graphique et sonore. . En tant que concepteur pédagogique, j’étais présent au centre de l’E-learning Expo, non pas seulement pour conseiller mais aussi pour recueillir des données ou opinions, directement au contact de multiples acteurs du E-learning tels que  Meltis, Enovation solutions, Vodeclic, Operantis, Experteam, Solargames, Audace, Scio ou Nathan.Suite à ces multiples entretiens, toujours guidé par la volonté de cerner les enjeux de la formation à distance, je vous informe sur ces tendances dévoilées, futures et actuelles du marché du Digital Learning.Je vous présente mes questions et un résumé des réponses obtenues accompagnés d’un point de vue qui n’engage que moi.
  • Réalité augmentée en formation : ensemble, imaginons l’avenir !

    Mis à jour le 21 fév 2014 | 430 visites | 0 recommandations | 0 commentaires
    [Point de vue] Pour faire suite à cet article de Crossmedias.fr sur l’utilisation de la réalité augmentée en formation dans le secteur du bâtiment, je vous propose d’étudier les différents champs applicatifs de cette technologie futuriste (et pourtant déjà bien réelle !). 
  • Pourquoi les MOOC's "m'emmerdent" ?

    Mis à jour le 1 fév 2014 | 460 visites | 3 recommandations | 2 commentaires
    [Point de vue] A l'invitation de Pierre Tcherkawsky, voici le texte d'un billet publié initialement sur la section blog de mon site internet Comme je découvre votre communauté et son interface, ne m'en veuillez pas si je ne publie pas exactement selon les usages...Avouons le tout de suite : le titre est racoleur, et en réalité, les Moocs, je les aime !Pourquoi s'y intéresser ? On pourrait tout autant se contenter de dire que quand on recherche "FUN" sur Google, on tombe d'abord sur la radio ... Mais pour combien de temps encore ?
  • Interview de Bernard Curzi (EDHEC) : "Le MOOC est un produit d'appel pour les grandes écoles"

    Mis à jour le 3 déc 2013 | 1 visite | 1 recommandation | 0 commentaires
    [Point de vue] Parmi les grandes écoles qui font du e-learning un axe de développement stragégique, l'EDHEC est à la fois un chef de file et un pionnier.Piloté par Bernard Curzi, le e-learning à l'EDHEC affiche depuis une dizaine d'années des chiffres de connexion insolents qui rendront jaloux n'importe quel neo-MOOCueur.Dans cette interview, Bernard Curzi nous donne son avis sur la révolution supposée des MOOCs, sur leurs intérêts pédagogiques et marketing. En producteur de contenus e-learning expérimenté, Bernard Curzi nous indique aussi combien coûte vraiment un MOOC MOOC est l'acronyme de "Massive Open Online Course". Il s'agit d'un cours en ligne sur Internet, conçu pour accueillir un grand nombre de participants.La forme la plus répandue, c’est un professeur ou une institution qui met son cours en ligne. Les étudiants inscrits au MOOC consultent des vidéos - en principe découpées en segments de 10 à 15 minutes - et interagissent avec des instructeurs et des participants dans des forums en ligne. Ce type de MOOC est appelé xMOOC.Dans un cMOOC (c pour content), ce sont les participants qui fabriquent eux-mêmes le cours (co-construction des savoirs et savoir-faire par les apprenants eux-mêmes). Les animateurs du cours établissent une liste de sujets qui sont abordés dans le cadre d'une progression, fournissent des ressources favorisant la réflexion et facilitent les interactions.Certains MOOCs prévoient des quizz qui seront évalués automatiquement, et/ou requièrent la réalisation d'une production ordiginale individuelle ou collective qui sera évaluée par les pairs ou par les instructeurs. Certains MOOCs délivrent un certificat, les examens sont alors obligatoires et il y a une note minimale pour les réussir. Le certificat peut être payant.MOOC est un terme inventé par Dave Cormier en 2008 : “Un Mooc n’est pas seulement un cours en ligne [...] c’est un évènement où des personnes qui s’intéressent à un sujet se réunissent, travaillent sur le sujet en question et en parlent de manière constructive   [...]“   ... 

Pages

1 article(s) trouvé(s)
  • Les expertises RH du Crédit Agricole

    Mis à jour le 7 mai 2013 | 756 visites | 0 recommandations | 0 commentaires
    [REX] Avec l’essor phénoménal des nouvelles technologies, on assiste actuellement à une révolution numérique dont l’impact se ressent et va de plus en plus se faire ressentir dans le monde du travail et notamment de la formation. C’est à partir de ce constat que le groupe Crédit Agricole a décidé, en 2011, de monter le Club MIKE (Management, Innovation, Knowledge management, E-learning) : ce club – qui regroupe Crédit Agricole SA, la Fédération nationale du Crédit agricole et l’IFCAM (Institut de formation) – entend faire comprendre aux collaborateurs du groupe « les usages émergents les plus pertinents » et par conséquent mettre en place les pédagogies les plus efficaces en fonction des outils technologiques les mieux adaptés. Destinée à un usage interne, la réflexion menée a finalement donné lieu à une série grand public de livres blancs, intitulée « Expertise RH » et diffusée sur le Web, dont les deux premiers volets portent sur les communautés de pratique et les serious games.
4 article(s) trouvé(s)
  • Tendances 2014

    Mis à jour le 19 fév 2014 | 783 visites | 5 recommandations | 1 commentaire
    [Tendance] En 2013, quelques tendances sont apparues ou ont été confirmées : MOOC MOOC est l'acronyme de "Massive Open Online Course". Il s'agit d'un cours en ligne sur Internet, conçu pour accueillir un grand nombre de participants.La forme la plus répandue, c’est un professeur ou une institution qui met son cours en ligne. Les étudiants inscrits au MOOC consultent des vidéos - en principe découpées en segments de 10 à 15 minutes - et interagissent avec des instructeurs et des participants dans des forums en ligne. Ce type de MOOC est appelé xMOOC.Dans un cMOOC (c pour content), ce sont les participants qui fabriquent eux-mêmes le cours (co-construction des savoirs et savoir-faire par les apprenants eux-mêmes). Les animateurs du cours établissent une liste de sujets qui sont abordés dans le cadre d'une progression, fournissent des ressources favorisant la réflexion et facilitent les interactions.Certains MOOCs prévoient des quizz qui seront évalués automatiquement, et/ou requièrent la réalisation d'une production ordiginale individuelle ou collective qui sera évaluée par les pairs ou par les instructeurs. Certains MOOCs délivrent un certificat, les examens sont alors obligatoires et il y a une note minimale pour les réussir. Le certificat peut être payant.MOOC est un terme inventé par Dave Cormier en 2008 : “Un Mooc n’est pas seulement un cours en ligne [...] c’est un évènement où des personnes qui s’intéressent à un sujet se réunissent, travaillent sur le sujet en question et en parlent de manière constructive   [...]“   , Serious Games, classe inversée, Mobile Learning version e-learning d'un contenu de formation adaptée aux usages mobiles des apprenants : smartphone, baladeur, tablette. , HTML 5...Et en 2014, quelles seront les évolutions les plus marquantes ?  Vous qui avez élaboré vos plans d'action 2014, quelles évolutions avez-vous d'ores et déjà actées ? Améliorez l'efficacité de ma boule de cristal en commentant le présent article !
  • Vu à Learning2013

    Mis à jour le 26 nov 2013 | 725 visites | 3 recommandations | 1 commentaire
    [Tendance] De retour de l'édition 2013 de la conférence d'Elliott Masie, Learning2013, je vous propose ici un compte rendu d'ensemble.Il s'agit d'une convention qui réunit 1 700 professionnels de la formation en grande majorité américains durant 4 jours pour discuter des principaux sujets qui les préoccupent.Cet évènement combine des keynotes d'invités prestigieux lors des conférences plénières, 170 ateliers aux formes et aux sujets variés, de la musique, de la danse, et même un concours de changement de roue de voiture NASCAR par équipe.C'est surtout un lieu d'échanges très riches dans lequel on peut voir ce qui intéresse aujourd'hui les acteurs majeurs de la formation aux Etats-Unis.
  • Adieu diplômes, voici les badges ?

    Article collaboratif | Mis à jour le 22 sep 2013 | 852 visites | 1 recommandation | 4 commentaires
    [Tendance] Avec le développement de l'éducation en ligne, et en particulier des MOOCs, il devient possible de suivre des modules de formation délivrés par différents établissements. Mais les diplômes étant conçus pour sanctionner un cursus précis au sein d'un établissement, comment permettre aux étudiants de valoriser les compétences ainsi acquises? C’est pour répondre à cette question qu’une nouvelle forme de certificat se développe aujourd’hui: les badges.La fondation Mozilla, à l’origine du navigateur web Firefox, a mis en place le système permettant de les gérer. «La fondation travaille afin de permettre facilement à tous les participants d’émettre, de recevoir, et de se servir des badges sur Internet, à travers un système libre et gratuit» explique-t-elle. Cet article est collaboratif : chaque membre peut l'enrichir et l'actualiser. N'hésitez pas !Photo tirée du site internet de l’université Purdue, tous droits réservés.
  • Des glaçons colorés dans du blended learning

    Mis à jour le 26 mar 2013 | 659 visites | 1 recommandation | 2 commentaires
    [Tendance] Des gaçons qui changent de couleur en fonction de la consommation d’alcool. Quel rapport avec la formation me direz-vous ? Et si cet exemple pris dans la vie courante nous éclairait sur les liaisons intimes entre formations, EPSS, prise en compte du point de vue des utilisateurs dans la conception,...